Bienvenue sur le site des Experts du patrimoine

Site de référence d’information juridique pour tout ce qui concerne les problématiques patrimoniales Notaires, professionnels de l’immobilier, de la gestion de patrimoine, de la banque, des finances et de l’assurance vous disent tout !

Nouveau !

Devenez auteur !

Retrouvez aussi l’actualité des legs et donations / rubrique associations

+ management des offices
Rénovation énergétique : quelles aides pour les collectivités ?

Rénovation énergétique : quelles aides pour les collectivités ?

En tant que professionnel de l’immobilier, le notaire est amené à être prescripteur de rénovation énergétique auprès des élus locaux. Le Gouvernement a mis en place, notamment sous forme d’aides et de subventions, différentes solutions pour soutenir cette rénovation des bâtiments publics. Dans le cadre du plan France Relance, certaines ont été renforcées par de nouveaux investissements qui concernent l’État et les collectivités territoriales. Le Village des Notaires fait le point sur les dispositifs en vigueur.

La dotation de soutien à l’investissement local (DSIL)

DSIL “classique”. La dotation de soutien à l’investissement local (DSIL) a pour but de financer les grandes priorités d’investissement des communes. Créé en 2016, ce fonds de soutien comporte, parmi les six catégories de projets éligibles, un volet rénovation énergétique pour promouvoir l’aménagement durable du territoire et la transition écologique. Outre les communes, les établissements publics de coopération intercommunale (EPCI) sont aussi éligibles à cette dotation. Les demandes de subvention se font auprès des préfectures.

Nouvelle DSIL Rénovation énergétique. Le plan de relance du Gouvernement implique une nouvelle enveloppe complémentaire spécifique de financement des projets de rénovation énergétique des bâtiments publics des collectivités territoriales. Cette enveloppe exceptionnelle concerne tous les bâtiments publics communaux à savoir les écoles, crèches, gymnases, salles des fêtes, etc. Les modalités d’emploi de cette enveloppe sont précisées par une instruction ministérielle [1]. Les projets pour lesquels la subvention est demandée doivent remplir certains critères, notamment celui d’une réduction de consommation d’énergie d’au moins 30 %.

Les certificats d’économies d’énergie (CEE)

Les pouvoirs publics obligent désormais les fournisseurs d’énergie à réaliser des économies d’énergie. Pour ce faire, ils financent des travaux visant à réduire la consommation d’énergie, notamment ceux des collectivités territoriales. Certains travaux réalisés par les collectivités peuvent donc être valorisés sous forme de certificats d’économies d’énergie et profiter d’un financement additionnel.

L’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (ADEME), sous l’égide du ministère de la Transition écologique, a publié un guide sur ces certificats à destination des collectivités territoriales.

L’offre de financement de la Banque des territoires

Direction de la Caisse des dépôts et consignations, la Banque des territoires propose aux collectivités locales plusieurs aides pour financer une partie de leurs travaux de rénovation énergétique :

  • plusieurs prêts sont ainsi proposés dont
    • le prêt GPI-AmbRE pour réduire l’empreinte énergétique des bâtiments publics,
    • le prêt Relance Verte pour soutenir la transition écologique et énergétique,
    • les Édu-prêts, qui peuvent servir à la rénovation des bâtiments scolaires ;
  • des avances remboursables (dispositif Intracting), mode de financement innovant dans lequel les économies d’énergie réalisées par la collectivité permettent le remboursement.

La Banque des territoires a récemment collaboré avec l’État et des fournisseurs d’énergie pour lancer un tout nouveau service dédié aux collectivités qui, grâce à l’intelligence artificielle, leur permet d’obtenir une analyse précise de la consommation énergétique des bâtiments pour mieux envisager leur rénovation. Le service, baptisé Prioréno, sera disponible très prochainement.

Autres aides notables

D’autres établissements publics peuvent octroyer des aides à la rénovation énergétiques des bâtiments publics, à l’instar de l’Agence nationale de rénovation urbaine (ANRU), qui soutient la rénovation des bâtiments scolaires, et de l’Agence nationale de cohésion des territoires (ANCT), qui s’adresse aux villes de moins de 20 000 habitants. Il existe également des fonds de concours au niveau intercommunal.

L’Union européenne s’engage aussi dans la rénovation énergétique des bâtiments publics avec des subventions mises en place dans le cadre du Fonds européen de développement économique régional (FEDER).

Pour y voir plus clair, le ministère de la Transition écologique a mis à disposition des élus locaux un kit d’information sur la rénovation des bâtiments des collectivités locales.

Alix Germain
Rédaction du Village des Notaires


Notes :

[1Instruction du 18 novembre 2020 relative au soutien à la rénovation énergétique des bâtiments des collectivités territoriales.

  • Rénovation énergétique : quelles aides pour les collectivités ?

Commenter cet article

Vous pouvez lancer ou suivre une discussion liée à cet article en cliquant et rédigeant votre commentaire. Votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé. Nous ne publions pas de commentaires diffamants, publicitaires ou agressant un autre intervenant.

A lire aussi dans la même rubrique :

Les vendeurs, ces acteurs méconnus du marché immobilier français

Vendeurs en immobilier en France : qui sont-ils ? Les vendeurs de logements en France représentent une catégorie d’acteurs diversifiée, aux motivations multiples. Les résidences principales représentent 48,7 % des transactions, tandis que les (...)

Lire la suite ...

Le CCSF est satisfait de l’application de la « loi Lemoine » relative à l’assurance emprunteur

Rappels sur la réglementation de l’assurance emprunteurLes risques couverts par l’assurance emprunteur L’assurance emprunteur est un contrat souscrit en même temps qu’un crédit immobilier. L’assureur prendra en charge le paiement des mensualités de (...)

Lire la suite ...

Une longue traversée du tunnel pour le logement neuf français ?

Forte baisse du nombre de mises en chantier Source : Ministère de la Transition écologique et de la cohésion des territoires Selon les statistiques du ministère, ce sont 373 100 logements qui ont été autorisés à la construction en 2023, soit une (...)

Lire la suite ...

Refus de crédit immobilier : peut-on contester ?

Une réponse opportune dans un contexte économique incertain Face à une conjoncture économique marquée par des incertitudes et une tendance à la baisse des transactions immobilières, l’initiative de la Fédération bancaire française [5], réclamée par le (...)

Lire la suite ...