Bienvenue sur le site des Experts du patrimoine

Site de référence d’information juridique pour tout ce qui concerne les problématiques patrimoniales Notaires, professionnels de l’immobilier, de la gestion de patrimoine, de la banque, des finances et de l’assurance vous disent tout !

Nouveau !

Devenez auteur !

Retrouvez aussi l’actualité des legs et donations / rubrique associations

+ management des offices
L'investissement immobilier des Français expatriés

L’investissement immobilier des Français expatriés

Le dernier Observatoire de l’expatriation Banque Transatlantique, en partenariat avec OpinionWay et l’Union des Français de l’Étranger (UFE), a été rendu public [1]. Une partie de ce rapport s’intéresse aux Français investissant dans l’immobilier en France et dans leur pays de résidence. Au 1er janvier 2023, le nombre d’inscrits au Registre des Français établis hors de France s’élève à 1 683 915 et on estime qu’ils sont encore plus nombreux, l’inscription à ce registre n’étant pas obligatoire : ils seraient environ 2, 5 millions à vivre à l’étranger.

Pour 53 % des Français, la première destination d’expatriation plébiscitée est l’Europe. Vient ensuite l’Amérique du Nord pour 19 % des interrogés, suivie par l’Asie et l’Afrique pour 10 % chacune. Concernant le temps d’émigration, il y a moins de résidences de courte durée et seulement 15 % des personnes sondées indiquent vivre dans leur pays d’accueil depuis moins de 5 ans. En effet, les Français expatriés à l’étranger y vivent depuis 22 ans en moyenne, et 45 % d’entre eux y ont élu domicile depuis plus de 20 ans.

Ils sont 77 % d’expatriés à être propriétaires d’au moins un bien immobilier. Parmi eux, 64 % disposent d’une propriété dans le pays où ils résident, 30 % sont propriétaires d’une habitation en France et 6 % ont un bien dans un autre pays.
Ces Français expatriés ont néanmoins prévu à 52 % d’acquérir un bien pour plus tard - dont 27 % avec l’intention de devenir propriétaires dans le pays où ils sont résidents et 29 % avec le souhait d’investir plutôt en France.

Les motifs qui poussent les expatriés à acquérir un bien immobilier ne sont pas les mêmes selon qu’ils investissent en France ou dans leur pays d’accueil. En effet :

  • 55 % souhaitent acheter en France pour préparer leur retraite ;
  • 44 % pour avoir un pied-à-terre ;
  • et 44 % simplement parce qu’ils sot attachés à la France.

Quant à ceux qui souhaiteraient investir à l’étranger, 36 % le feraient également pour leur retraite mais pensent aussi améliorer leur niveau de vie en constituant une épargne ou en disposant d’un complément de revenus grâce à l’achat d’un bien immobilier.

Plusieurs raisons freinent toutefois les expatriés dans leur intention d’investir dans la pierre, que ce soit en France ou à l’étranger. Le premier obstacle est indubitablement le prix de l’immobilier pour la moitié d’entre eux. 37 % estiment ainsi qu’acquérir un bien en France est plus coûteux que dans leur pays de résidence.
Ensuite, 36 % de ces Français mettent en cause la fiscalité, et seulement 20 % trouvent qu’il est plus intéressant d’acquérir un bien immobilier en France que dans leur pays d’origine.
Enfin, l’accès au crédit constitue lui aussi un frein pour 24 % des personnes interrogées.


Notes :

[1Accédez à la synthèse 2023 et à la vidéo récapitulative ici

  • L’investissement immobilier des Français expatriés

Commenter cet article

Vous pouvez lancer ou suivre une discussion liée à cet article en cliquant et rédigeant votre commentaire. Votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé. Nous ne publions pas de commentaires diffamants, publicitaires ou agressant un autre intervenant.

A lire aussi dans la même rubrique :

Le prêt in fine, une solution miracle pour relancer le crédit immobilier ?

Relancer le marché immobilier Après plusieurs années de forte croissance, le crédit immobilier a nettement marqué le pas en 2023, après une première stabilisation en 2022. Prêts immobiliers accordés aux ménages en milliards d’euros Source : Banque (...)

Lire la suite ...

Changements en vue pour les DPE des logements énergivores de petite surface

Loi Climat et Résilience et calendrier de sortie des passoires énergétiques du marché locatif Le diagnostic de performance énergétique est désormais au cœur de la relation contractuelle entre le bailleur et son locataire. Il est en effet un outil (...)

Lire la suite ...

Immobilier en France : entre romance et réalité

62% des Français sont actuellement propriétaires de leur résidence principale et pour 90% d’entre eux,acheter un bien immobilier pour y habiter est avant tout rassurant. En effet, ils estiment que c’est un point d’ancrage pour leur vie et une sécurité (...)

Lire la suite ...

La Foncière de Transformation Immobilière au service de la réversibilité immobilière

Contexte porteur pour la transformation de locaux d’activité en logements Une étude de décembre 2022 de CBRE, leader mondial du conseil en immobilier d’entreprise, montre que le terrain semble actuellement favorable à la réalisation de ce type (...)

Lire la suite ...