Bienvenue sur le site des Experts du patrimoine

Site de référence d’information juridique pour tout ce qui concerne les problématiques patrimoniales Notaires, professionnels de l’immobilier, de la gestion de patrimoine, de la banque, des finances et de l’assurance vous disent tout !

Retrouvez aussi l’actualité des legs et donations / rubrique associations

+ management des offices
Marché immobilier francilien : une belle dynamique malgré quelques incertitudes.

Marché immobilier francilien : une belle dynamique malgré quelques incertitudes.

La physionomie du marché change du tout au tout en Île-de-France où les prix ne cessent de grimper, avec un perdant notable : la Capitale. Si l’appétence des ménages pour le logement est solide malgré la crise, les prochains mois seront cruciaux pour l’avenir du secteur.

Les notaires le soulignent : « Le marché immobilier francilien s’est très bien tenu au 1er trimestre 2021.  »

La Petite et la Grand couronnes en pole position.

En détails, les dynamiques continuent vers un attrait pour la Petite et la Grande Couronnes, ainsi que pour la maison : les prix de ces marchés sont à la hausse de 8% par rapport au 1er trimestre 2020. L’activité reste supérieure de 12% à un 1er trimestre moyen de ces 10 dernières années.

Il est à noter des « mouvements de transformation de la demande des acquéreurs » même si les notaires mettent en garde sur le faire que l’incertitude demeure sur leur nature : sont-ils « dictés par les circonstances ou par une transformation plus profonde et définitive des modes de vie et des façons de travailler et de se loger » ?

Par exemple le volume de ventes de logements anciens en France a atteint un nouveau record pour les 12 derniers mois connus (d’avril 2020 à mars 2021), alors qu’il a reculé de 8% en Ile-de-France (-9% pour les appartements, -6% pour les maisons) et de 14% dans la Capitale.

Toujours est-il que l’évidence est là : les coeurs des grandes villes n’attirent plus autant qu’avant, à cause des confinements successifs et de leurs contraintes.

Des prix qui augmentent.

Les évolutions des volumes de ventes impactent donc les prix qui ne cessent de grimper en Ile-de-France, avec une inégale répartition : très forte en Petite (5,8%) et Grande (4,4%) couronnes, mais bien plus faible dans la Capitale (1,7%) qui avait pourtant coutume d’être la locomotive de ces dernières années. Et les projections établies pour juillet laissent anticiper des hausses annuelles de prix encore de l’ordre de 5% à l’horizon de juillet 2021 en Petite et Grande couronnes.

« D’après les notaires du Grand Paris, les ajustements de prix porteraient essentiellement sur des biens avec des défauts, ou de très grande taille. Mais parallèlement, les vendeurs seraient désormais plus à l’écoute des recommandations de professionnels et enclins à davantage de modération, ce qui pourrait progressivement apporter de la fluidité au marché parisien. »

Le logement sort renforcé.

Pour les prochains mois, les perspectives du marché immobilier pourraient encore rester bien orientées, sous réserves d’ « ajustements économiques sévères et jusqu’à présent différés ». Globalement, le rôle du logement s’est trouvé renforcé par la crise, répondant à de nouvelles attentes en termes de cadre de vie et à un besoin renforcé de sécurité dans un environnement imprévisible. La note de conjoncture souligne que le revenu des ménages a bien résisté et les effets de la récession sur le marché du travail ont été amortis. Tout ceci permet aux ménages d’envisager le maintien de leurs projets d’acquisition.

La note de conjoncture en intégralité ici.

Simon Brenot
Rédaction du Village des notaires

  • Marché immobilier francilien : une belle dynamique malgré quelques incertitudes.

Commenter cet article

Vous pouvez lancer ou suivre une discussion liée à cet article en cliquant et rédigeant votre commentaire. Votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé. Nous ne publions pas de commentaires diffamants, publicitaires ou agressant un autre intervenant.

A lire aussi dans la même rubrique :

L’attestation de financement, le sésame pour décrocher la visite d’un bien immobilier ?

Contexte tendu du financement immobilier La baisse du pouvoir d’achat immobilier est actée depuis le début 2023 [1]. La situation reste compliquée pour le crédit immobilier en cette rentrée 2023. Le taux d’usure poursuit sa hausse continue depuis le (...)

Lire la suite ...

Immobilier : anticipation des consommateurs au sein de l’UE

Les consommateurs maintiennent leurs prévisions concernant l’augmentation des prix immobiliers, tablant sur une hausse de 2,1% pour l’année à venir, une prévision qui demeure inchangée depuis le mois de mai 2023. Cette stabilité des projections en (...)

Lire la suite ...

Tendances des loyers en France : panorama socio-économique

Depuis 2013, une révolution dans l’analyse des loyers en France : les 34 Observatoires Locaux des Loyers (OLL) [2] couvrant 58 villes à travers la France. Ces observatoires, clés pour comprendre l’état du marché locatif privé, sont orchestrés par (...)

Lire la suite ...

MaPrimeRénov’ : un délai moyen de traitement inférieur à 5 semaines

Lancée le 1er janvier 2020, MaPrimeRénov’ est une aide de l’État destinée à accélérer la rénovation énergétique des logements, en aidant les ménages dans le financement de leurs travaux. Elle remplace le crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE) (...)

Lire la suite ...