Bienvenue sur le site des Experts du patrimoine

Site de référence d’information juridique pour tout ce qui concerne les problématiques patrimoniales Notaires, professionnels de l’immobilier, de la gestion de patrimoine, de la banque, des finances et de l’assurance vous disent tout !

Nouveau !

Devenez auteur !

Retrouvez aussi l’actualité des legs et donations / rubrique associations

+ management des offices
Investir : le luxe, un marché résilient... et engagé ?

Investir : le luxe, un marché résilient... et engagé ?

Qu’il s’agisse d’acquérir des objets d’exception ou de devenir actionnaire d’une marque, l’investissement dans le secteur du luxe est souvent présenté comme exempt des aléas économiques provoquant des crises dans d’autres domaines. Deux études récentes réalisées par l’Ifop en novembre 2022 dressent un panorama des enjeux de cette industrie et permettent de mesurer l’opportunité d’investir ce marché.

Le luxe du point de vue de sa clientèle féminine

L’étude Ifop « Les visions et les utopies du luxe selon ses clientèles » [1] et été présentée à l’occasion de la 9e édition de la Conférence Paris Luxury Summit, qui se tenait le 13 décembre sur le thème « Luxopia : les utopies concrètes ».

L’avis donné par les femmes interrogées à propos du secteur permet de dégager 4 piliers sur lesquels se fonde le luxe de demain :

  • la qualité et la créativité ;
  • l’intégration des spécificités culturelles propres à chaque pays ;
  • la démocratie et l’engagement, surtout du point de vue des femmes occidentales ;
  • le numérique, sans pour autant délaisser l’expérience physique.

- Qualité et créativité sont des paramètres qui ressortent nettement de leurs réponses lorsqu’on les interroge sur ce que le luxe leur évoque. En effet, pour 56 % [2] d’entre elles, « un symbole de qualité » est le qualificatif qui devrait incarner en priorité le luxe de demain.

- Pour les Françaises, le luxe de demain doit être « un gardien du savoir-faire traditionnel » (31 %). Les Américaines, elles, sont attachées au fait qu’il est un symbole de réussite. Quant aux femmes chinoises, elles appréhendent plutôt le luxe par le prisme de son aspect magique en enchanteur.

- Mais les femmes aspirent aussi à un luxe « engagé en faveur de l’égalité » et « engagé dans la transition écologique », deux qualificatifs ex æquo (21 %). Dans les progrès préconisés, le luxe devra être moins cher (57 %), moins élitiste (45 %), respectueux de l’environnement (41 %) et plus engagé dans la société (38 %).

Le deuxième volet de l’étude présente huit utopies du luxe de demain portant, d’une part, sur le luxe engagé et, d’autre part, sur la relation client.

Retrouvez l’intégralité de l’étude ici.

Le regard économique des professionnels sur le marché

Le Luxury Trend Report 2022 [3] livre, dans une 13e édition, le bilan annuel du secteur du luxe et ses perspectives.

- Bien qu’il connaisse une certaine baisse par rapport à l’année rebond qu’avait été 2021, l’optimisme des professionnels du luxe quant à la santé du secteur reste présent : 52 % des sondés affirment que le luxe peut continuer à arborer « un franc sourire » (+ 3 points par rapport à 2021), expression qui, selon eux, illustre le mieux l’année 2022 pour le secteur. Le luxe fait preuve d’une résilience face aux différentes crises, qui s’explique en premier lieu par la solidité financière des groupes de luxe mondiaux (48 %).

- Au niveau des perspectives de croissance du secteur, la majorité des professionnels s’accorde sur le fait le Moyen Orient (85 %), l’Asie du Nord (80 %) et l’Asie du Sud Est (74 %) seront à l’avenir les marchés les plus prometteurs. Les secteurs les plus dynamiques sont ceux des vins et spiritueux et de l’hôtellerie et restauration.

- Quelles sont, toutefois, les menaces qui planent sur le luxe ? Actuellement la crise écologique planétaire rafle la première place (42 %, le panel déplorant par ailleurs un engagement des marques encore timide) des menaces potentielles parmi les crises actuelles, avec, sur le podium, l’inflation (25 %) puis la pandémie de Covid en Chine (21 %).

- L’achat investissement est un comportement que les professionnels envisagent comme allant se développer fortement : 75 % d’entre eux estiment que l’achat d’articles de luxe qui ont une vraie valeur d’investissement va aller croissant, de même que l’achat de produits dits iconiques comme étant des valeurs sûres (64 %).

Pour consulter le Luxury Trend Report 2022, rendez-vous ici.


Notes :

[1Enquête quantitative internationale réalisée par questionnaire auto-administré en novembre 2022 auprès d’un échantillon de 604 femmes âgées de 18 ans et plus représentatif des clientes de produits de marques de luxe dans chaque pays, dont 202 Françaises, 201 Américaines et 201 Chinoises.

[2Moyenne des 3 pays.

[3Étude réalisée en ligne auprès de 215 professionnels du luxe, sur invitation, du 15 au 28 novembre 2022, à l’occasion de l’édition 2022 du Grand Prix Stratégies du Luxe.

  • Investir : le luxe, un marché résilient... et engagé ?

Commenter cet article

Vous pouvez lancer ou suivre une discussion liée à cet article en cliquant et rédigeant votre commentaire. Votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé. Nous ne publions pas de commentaires diffamants, publicitaires ou agressant un autre intervenant.

A lire aussi dans la même rubrique :

Le programme chargé de l’Autorité des marchés financiers pour 2024

« Être une place financière puissante, attractive, intègre, utile et bien régulée est l’une des grandes forces de notre pays. Pour répondre aux besoins de notre économie, de nos concitoyens comme de nos entreprises et de la double transition digitale et (...)

Lire la suite ...

Revalorisation des pensions de retraite et des prestations de prévoyance des notaires libéraux depuis le 1er janvier 2024

Rappels des missions de la CPRN La CPRN a pour mission d’assurer le pilotage et la gestion des régimes de retraite et de prévoyance obligatoires au service des notaires libéraux, à savoir : le régime d’assurance vieillesse de base commun à toutes les (...)

Lire la suite ...

Information des épargnants sur les frais des produits financiers : l’AMF à la chasse du langage clair !

Une majorité d’épargnants rencontre des difficultés pour identifier les frais associés aux produits financiers. Selon la dernière lettre de l’Observatoire de l’épargne de l’AMF, plus de la moitié des épargnants déclare ne pas être à l’aise pour évaluer (...)

Lire la suite ...

Épargne solidaire : les Français investissent-ils responsable ?

Où en sont les Français quant à leur épargne ? Pâtissant du contexte économique actuel, l’épargne n’a pas le vent en poupe. En effet, 33% des Français ont prévu de moins économiser à cause de la hausse du coût de la vie, et 28% n’ont pas du tout prévu de (...)

Lire la suite ...