Bienvenue sur le site des Experts du patrimoine

Site de référence d’information juridique pour tout ce qui concerne les problématiques patrimoniales Notaires, professionnels de l’immobilier, de la gestion de patrimoine, de la banque, des finances et de l’assurance vous disent tout !

Retrouvez aussi l’actualité des legs et donations / rubrique associations

+ management des offices
Le notaire et les legs aux États et établissements étrangers

Le notaire et les legs aux États et établissements étrangers

Lorsqu’ils sont consentis au bénéfice d’États et établissements étrangers, les legs, bien connus des notaires, obéissent à un régime spécifique qui, lui, est relativement méconnu et parfois mal compris au regard des complexifications qu’il peut entraîner. Me François Buthiau, avocat, rappelle les principes applicables en ce cas.

Les États et les établissements étrangers sont autorisés à accepter des libéralités et, de ce fait, le règlement de la succession du testateur peut s’en trouver complexifié.

Le notaire en charge de la succession est au premier rang des professionnels qui devront œuvrer selon les règles spécifiques applicables en présence de ce type de légataires et il doit notamment :

  • dans un premier temps, informer l’État ou l’établissement étranger du legs et recueillir son acceptation de la libéralité ;
  • ensuite, déclarer ladite libéralité au ministère de l’Intérieur.

Des missions qui doivent être réalisées dans le respect d’un certain formalisme ad validitatem.

Retrouvez l’article de François Buthiau en intégralité sur le Village de la Justice (accès direct en cliquant sur l’image ci-dessous) :

  • Le notaire et les legs aux États et établissements étrangers

A lire aussi dans la même rubrique :

Notaires : pensez au certificat successoral européen !

Délivré par le notaire en qualité d’autorité en charge du règlement de la succession, le CSE atteste de la qualité d’héritier dans tous les autres pays membres de l’Union Européenne. Ils peuvent ainsi exercer leurs droits sur les biens mobiliers ou (...)

Lire la suite ...

Garantir la validité du testament olographe. Par Jean-Philippe Barthomet

Le cadre juridique actuel du testament olographe Le testament olographe ou manuscrit est l’expression des dernières volontés la moins formelle et la moins onéreuse en droit français, puisque l’intervention du notaire n’est pas requise, si bien (...)

Lire la suite ...

Les outils juridiques de protection des arbres

Vers une protection des arbres par la loi ? L’arbre dans le Code civil En droit, l’arbre n’a pas de définition juridique propre, mais il est considéré comme un bien immobilier au sens de l’article 518 du Code civil, qui dispose : « Les fonds de terre (...)

Lire la suite ...

Interprofessionnalité et gestion de patrimoine dans les offices notariaux

Sans avoir la prétention de dater précisément l’origine du mouvement de fond actuel qui tend à faire de l’interprofessionnalité dans les métiers du chiffre et du droit une sorte de modèle incontournable, on peut facilement poser le constat d’un véritable (...)

Lire la suite ...